entete.jpg

La station

Dans le cadre du 40e du Parc du Mont-Comi, un merveilleux documentaire relatant l'histoire de notre montagne a été réalisé. C'est avec beaucoup de joie et d'émotions que nous le partageons avec vous. Bon visionnement !

Cliquez ici pour commencer le visionnement : 40 ans d'histoire !

 

POUR VOIR LA CARTE DES PISTES CLIQUER ICI


Le Parc du Mont-Comi: une station, une passion!


Situé au Bas-Saint-Laurent, à 30 kilomètres au sud de Rimouski, le Mont-Comi est sans contredit la plus importante station de ski du Bas-Saint-Laurent, de la Gaspésie et de la Côte-Nord. Appréciée pour l'abondance de sa neige naturelle et pour la qualité de ses conditions de glisse, les skieurs et planchistes du Québec, des Maritimes et même des États-Unis y viennent pour pratiquer leur sport favori et pour profiter de la saison de glisse la plus longue de la région. La station est également l'hôte d'événements de grande envergure comme le Snowmission, un incontournable pour les amateurs de Snowboard, qui se tient chaque année au mois de mars. Bref, que ce soit votre première visite chez nous ou si vous êtes un habitué, vous voudrez revenir au Mont-Comi le plus souvent possible!  

Caractéristiques

  • Situé dans la chaîne de montagnes des Appalaches
  • Sommet : 575 mètres (1881 pieds)
  • Dénivellation : 306 mètres
  • 30 pentes (de facile à extrême)
  • 4 remontées mécaniques
  • 3 versants
  • Pente la plus abrupte : Le "mur" (35°)
  • Sentiers de ski de fond et de raquettes
  • 6 sous-bois
  • 2 Parcs à neige
  • Sentiers pédestres
  • Vélo de descente et de Cross-country

Historique

Mont-Comi - Mont-CamilleLe Parc du Mont-Comi a commencé ses opérations le 17 janvier 1973. Avant d'y arriver, il a fallu franchir plusieurs étapes, dont la formation de la corporation en 1967, par un groupe de promoteurs de la région. Une campagne de souscription populaire a permis de recueillir l'argent nécessaire pour acheter les terrains et effectuer l'aménagement des premières pistes sur ce mont qui portait le nom originel de "Mont Camille".

Comme on n'avait pas d'argent pour acheter l'équipement afin d'entretenir les pistes, on faisait appel à des motoneigistes pour "damer" les pentes avec des troncs d'arbres. Comme c'était plus ou moins efficace, on a emprunté 3 500 $ pour acheter un "Muskeg" pour entretenir les pistes avec des rouleaux de ferme.

En 1972, on installa la première remontée mécanique dans les 4 pentes-écoles, soit l'arbalète (t-bar). C'est à l'automne 1973 que l'on installa le premier télésiège et cinq nouvelles pistes avaient été tracées.

Mont-Comi - La stationÀ sa première année d'opération en 1973, le Parc du Mont-Comi opérait avec un budget approximatif de 85 000 $ et comptait 6 employés. À l'époque, le billet quotidien pour adulte coûtait 2,50 $ et le billet pour étudiant 1,50 $. Le budget d'exploitation a connu une croissance très importante se chiffrant au cours des années 80 à plus de 1,3 million.

Comme un des objectifs du Parc du Mont-Comi était de mettre à la portée de tous, les services et les équipements de plein air pendant les quatre saisons de l'année, on lançait à l'été 1975 le camp Soleil et Verdure. La présence du Camp Soleil et Verdure a suscité d'importantes retombées pour le développement du parc en général. Plusieurs infrastructures (dortoir, chalet d'accueil) ont été construites et subventionnées en raison de la présence du camp.

Au cours de ces années, plusieurs employés et nombreux bénévoles ont contribué au développement du Parc du Mont-Comi. En effet, le deuxième directeur général (1985-1989) fut Monsieur Guy Desrosiers, maintenant directeur général du Mont-Ste-Anne.

Un deuxième souffle

Mont-Comi - La stationEn mai 98, la Corporation du Parc du Mont-Comi a fait faillite suite à une dette accumulée. La montagne a été rachetée par Monsieur Denis Roussel et ses frères en septembre 1998. Monsieur Roussel travaillait au Parc du Mont-Comi depuis l'âge de 15 ans. Il est passé d'opérateur de remontée mécanique à directeur des opérations de montagne. Il est né et a grandi au pied de la montagne. Les terres autour de la montagne appartenaient à son père Xavier Roussel. Par amour pour cette montagne, il lui a donné un deuxième souffle.

La tradition se poursuit

On y retrouve aussi le Téléfestival (Festival de télémark) qui se tient annuellement au Parc du Mont-Comi depuis 1983. Ce dernier a pris une telle envergure qu'il est devenu le plus grand rassemblement de télémarkeur dans l'est du Canada. On peut affirmer que les télémarkeurs du Parc du Mont-Comi ont été les précurseurs au Québec de ce sport.

La vue

Mont-Comi - La vueLe Mont-Comi est le meilleur point de vue de la région pour admirer le fleuve, les forêts et les terres agricoles. Du haut du Mont-Comi, on a une vue imprenable sur toute la région de La Mitis. On peut y voir les monts Chics Chocs ainsi que 10 clochers d'église, par temps clair : Mont-Joli, Sainte-Angèle-de-Mérici, Saint-Joseph-de-Lepage, Price, Saint-Octave, Saint-Gabriel-de-Rimouski, Sainte-Jeanne, La Rédemption, Les Hauteurs et Saint-Donat-de-Rimouski. Si vous êtes de passage dans la région, faites un détour au sommet du Mont-Comi.

 

Carte des pistes

Téléchargez la carte des pistes

Derniere version carte des pistes 2017

 

Carte des pistes de ski de fond

CarteSkiFond 2015Final

 

Carte des sentiers de raquettes

CarteRaquettes 2015Final 1

 

Yvon-Beaulieu-(7).jpg